Présentation du blog Faaxaal


Les photos que je propose sont gratuites et libres de droits, pour tous les usages, y compris les usages commerciaux, comme des livres, des prospectus, des affiches ou autres.
 
Cette gratuité a une contrepartie : vous devez citer le nom de l'auteur de la ou des photos empruntées et faire un lien vers le blog ou vers la page sur laquelle vous avez emprunté la photo. L'auteur est généralement Kriss de Niort.
 
Sur simple demande, dans la plupart des cas, je peux fournir des photos dans un format supérieur. Laissez un message en bas de l'article concerné.
 
--------- o0O0o ---------
 
Vous ne trouvez pas la photo que vous cherchez, un lien est brisé, une photo ne s'affiche plus, vous voulez signaler une erreur ou autre.... Laissez un commentaire ICI
 
 

mardi 27 juin 2017

Photo de Papillon : Flambeau - Dryas iulia - Julia Butterfly - Julia Heliconian




 
Papillons de Guadeloupe - Lépidoptères de Martinique - Dryas d'Amérique du Sud
Photo de Nymphalidae - Photo de Dryas - Lépidoptères de Cuba
 
 
(Sous réserve de bonne identification)
 
 
 
 
 
Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Tribu : Heliconiini
Genre : Dryas
Espèce : Dryas iulia
 
Mots-clés : Nymphalidae Dryas 
 


Le Flambeau (Dryas iulia, Syn. Papilio iulia, Papilio julia, Dryas julia, Alcionea julia, Colaenis iulia, Colaenis julia...) est un papillon diurne originaire d'Amérique du Nord (USA, Mexique), d'Amérique Centrale, d'Amérique du Sud et de la plupart des îles des Antilles (Guadeloupe, Martinique, République dominicaine, Cuba...). Le Flambeau fréquente les milieux ouverts la lisière des forêts, les clairières et la canopée, du niveau de la mer jusqu'à plus de 1600 mètres d'altitude par endroits.

Le Flambeau possède des ailes allongées. Son envergure alaire atteint parfois 9 centimètres. Les ailes sont de couleur orange vif chez le mâle avec des marques noires. Les ailes des femelles, plus ternes, possèdent plus de marques noires. A noter qu'il existe plus d'une douzaine de sous-espèces. L'imago peut vivre plus de 3 mois en se nourrissant de nectar de diverses plantes.

La larve du Flambeau se nourrit de diverses espèces de Passiflores (Passifloracées), variables en fonction des disponibilités locales : la Passiflore à feuilles de vigne (Passiflora vitifolia), Passiflora platyloba, Passiflora affinis, la Passiflore jaune (Passiflora lutea), Le Grain d'encre (Passiflora suberosa)...
 
 
 
Flambeau - Dryas iulia
Flambeau - Dryas Iulia

Flambeau - Dryas iulia
Flambeau - Dryas Iulia

Flambeau - Dryas iulia
Flambeau - Dryas Iulia
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.
 
 

Photos de papillons exotiques : Dryadula phaetusa - Banded orange heliconian - Orange tiger




Papillons exotiques - Serre à papillons - Papillon de volière - Ferme de Papillons
Lépidoptères d'Amérique - Papillons du Mexique
Photo de Nymphalidae - Photo de Dryadula - Photos de lépidoptères
 
 
(Sous réserve de bonne identification)
 
 
 
 
 
Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Tribu : Heliconiini - Heliconiiti
Genre : Dryadula
Espèce : Dryadula phaetusa 
 
Mots-clés : Nymphalidae Dryadula 
 
 

 
Dryadula phaetusa (Syn. Papilio phaetusa, Colaenis phaerusa) est un papillon diurne originaire du sud des USA, du Mexique, d'Amérique centrale et du nord de l'Amérique du Sud. La larve de Dryadula phaetusa se développe principalement sur une passiflore : Passiflora talamacensis.

Certains auteurs distinguent les formes suivantes de Dryadula phaetusa :
   - Dryadula phaetusa fo. stupenda,
   - Dryadula phaetusa fo. lutulenta,
   - Dryadula phaetusa fo. deleta.
 
Plusieurs noms scientifiques ont été utilisés pour désigner Dryadula phaetusa, et notamment : Papilio phaetusa, Colaenis phaerusa, Dryadula phaelusa (sans doute une erreur d'orthographe)...

En anglais, Dryadula phaetusa est appelé : Banded orange heliconian ou Orange tiger.
 
 
Dryadula phaetusa
Dryadula phaetusa

Dryadula phaetusa
Dryadula phaetusa

Dryadula phaetusa
Dryadula phaetusa

Dryadula phaetusa
Dryadula phaetusa

Dryadula phaetusa
Dryadula phaetusa
 
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.
 

Feuille secrète - Doleschallia bisaltide - Papillon feuille - Autumn leaf - Papillon "feuille d'automne" - Papillon exotique






Papillon asiatique - Lépidoptère de Nouvelle-Calédonie - Papillon qui ressemble à une feuille morte
Photo de Nymphalidae - Photo de Doleschallia - Photos de lépidoptères
 
 
(Sous réserve de bonne identification)
 
 
 
 
 
Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Tribu : Kallimini
Genre : Doleschallia
Espèce : Doleschallia bisaltide
 
Mots-clés : Nymphalidae Doleschallia 
 
 



La Feuille secrète (Doleschallia bisaltide, Syn. Papilio bisaltide, Doleschallia niasica, Nymphalis bisaltide, Kallima bisaltide...) est un "Papillon feuille" originaire d'Océanie et d'Asie. On rencontre ce papillon notamment en Australie, en Birmanie, à Bornéo, en Inde, en Indonésie, en Malaisie, en Nouvelle-Calédonie, en Nouvelle Guinée, aux Nouvelles-Hébrides, aux îles Salomon, au Sri Lanka, à Sumatra, en Thaïlande...

Doleschallia bisaltide fréquente les forêts ainsi que leurs clairières, leurs chemins, et leurs lisières, du niveau de la mer jusqu'à 1400 mètres d'altitude parfois. L'adulte (imago) se nourrit de nectar de diverses fleurs. Au repos Doleschallia bisaltide tient ses ailes fermées sur son dos ce qui lui permet de se fondre dans le décor tant ses ailes, dans cette position, imitent une feuille morte.
L'imago de Doleschallia bisaltide est diurne. Il possède une envergure comprise entre 6 et 7 centimètres. La face supérieure des ailes est brun orange. L'aile antérieure est bordée de brun foncé ou de noir et la partie externe est noire avec de grandes taches jaunes et deux petites taches blanches. L'apex des ailes postérieures se termine en courte pointe. Le dessous des ailes est très variable. Bien évidemment des différences d'aspect existent entre les nombreuses sous-espèces.

La chenille (larve) de Doleschallia bisaltide se nourrit la nuit. Ses plantes hôtes sont généralement des Acanthacées. Parmi celles-ci on rencontre notamment : Graptophyllum pictum (Larmes de la vierge ou Lait de la vierge), Pseuderanthemum malabaricum, Pseuderanthemum bicolor, Pseuderanthemum variabile, Asystasia gangetica, Strobilanthes isophyllus… Certaines Moracées, comme le jaquier (Artocarpus heterophyllus) sont également des plantes hôtes. La chenille est noire avec des taches crème et des marques bleues et rouges. Son corps possède des épines noires, ramifiées, éparses. Sa tête est surmontée de deux cornes velues. Le jour la chenille se cache au sol, dans la litière.
 
 
Feuille secrète - Doleschallia bisaltide - Papillon feuille
Feuille secrète - Doleschallia bisaltide - Papillon feuille

Feuille secrète - Doleschallia bisaltide - Papillon feuille
Feuille secrète - Doleschallia bisaltide - Papillon feuille

Feuille secrète - Doleschallia bisaltide - Papillon feuille
Feuille secrète - Doleschallia bisaltide - Papillon feuille


Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

 

Diacrisie de la Virginie - Spilosoma virginica - Diacrisia virginica - Virginia Tiger moth




Papillon blanc du Québec - Papillon de nuit blanc - Lépidoptères du Canada
Photo d'Arctiidae - Photo de Diacrisie - Photo de Spilosoma
 
 
(Sous réserve de bonne identification)
 
 
 
 
 
Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Arctiidae - Arctiidés
Tribu : Arctiini
Genre : Spilosoma
Espèce : Spilosoma virginica
 
 
 
 
La Diacrisie de la Virginie (Spilosoma virginica Syn. Diacrisia virginica) est un papillon nocturne, commun, dont l'aire de répartition s'étend du Mexique jusqu'au Sud du Canada (y compris le Sud du Québec). La Diacrisie de la Virginie fréquente divers habitats composés essentiellement de lieux ouverts (champs, prairies, bord des chemins, toundra, parcs urbains et périurbains…).

L'imago (adulte) de la Diacrisie de la Virginie possède des ailes blanches presque immaculées, effilochées vers l'arrière. On peut observer juste y observer quelques petites taches plus sombres. L'abdomen présente une rangée de taches jaunes. Les ailes, disposées au repos en forme de tente, ont une envergure comprise entre 3 et 4,5 centimètres environ. Le mâle possède des antennes plumeuses pour intercepter les phéromones émises par les femelles.

Après accouplement le mâle part à la recherche d'une nouvelle femelle tandis que la femelle fécondée recherche les plantes hôtes pour pondre ses œufs, jaune doré et sphériques, au revers des feuilles, en un ou plusieurs amas. Les plantes hôtes sont très variées, les chenilles étant polyphages. Les plantes hôtes sont aussi bien des adventices que des plantes maraîchères et ornementales ou que des arbres et des arbustes.

Les œufs éclosent généralement au bout d'une semaine. Les jeunes chenilles, grégaires à ce stade, se nourrissent des parties tendres des plantes (feuilles, bourgeons, fleurs). Lorsque les chenilles arrivent à maturité, elles deviennent solitaires et se dispersent. Les chenilles, de coloration très variable, sont hérissées d'un mélange de poils longs et de poils courts, jaunâtres, beiges, rougeâtres ou blancs. A leur plein développement (au bout d'un mois environ) les chenilles de la Diacrisie de la Virginie mesurent jusqu'à 5 centimètres de long. La nymphose a lieu au sol, dans la litière, sous la protection d'un cocon de soie qui s'agrège parfois avec les matériaux avoisinants.

Dans le nord de son aire de répartition la Diacrisie de la Virginie est bivoltine (2 générations par an), tandis que dans le sud de son aire de répartition, 3 générations se succèdent. Généralement la dernière génération de la Diacrisie de la Virginie passe l'hiver sous forme de chrysalide (je ne sais pas si au Sud de l'aire répartition la Diacrisie de la Virginie hiverne) ou de chenille. Lorsque la Diacrisie de la Virginie hiverne sous forme de chenille, elle se nourrit quelque temps dès les premiers beaux jours avant de tisser son cocon. L'émergence a lieu au printemps (mai/juin) après une nymphose de deux à trois semaines.

En anglais la Diacrisie de la Virginie est appelée sous sa forme adulte Virginia Tiger moth ou Virginia Ermine Moth tandis que la chenille est appelée Yellow woolly bear, Fuzzy bear caterpillar ou Yellow bear caterpillar.
 
 
 
Diacrisie de la Virginie - Spilosoma virginica
Diacrisie de la Virginie - Spilosoma virginica

Diacrisie de la Virginie - Spilosoma virginica
Diacrisie de la Virginie - Spilosoma virginica

Diacrisie de la Virginie - Spilosoma virginica
Diacrisie de la Virginie - Spilosoma virginica
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.
 
 

Demi-deuil - Melanargia galathea - Échiquier commun - Arge galathée - Marbled White







Papillons d'Europe -Papillon noir et blanc - Papillons de France
Photo de Nymphalidé - Photo de Satyridé - Photo de Nymphale
 
 
(Sous réserve de bonne identification)
 
 
 
 
 
Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés - Satyridés - Satyridae
Tribu : Satyrini
Genre : Melanargia
Espèce : Melanargia galathea
 
 
 


Le Demi-deuil (Melanargia galathea Syn. Papilio galathea), appelé parfois Arge galathée, Échiquier commun ou tout simplement Échiquier, et plus anciennement Nymphale demi-deuil (Histoire naturelle des animaux sans vertèbres, Lamarck 1817), est un papillon diurne dont l'aire de répartition est très vaste. En effet l'aire de répartition du papillon Demi-deuil englobe une grande partie de l'Europe et de l'Afrique du nord. Certains auteurs signalent ce papillon en Iran et au Japon. Pour le Japon, ça me semble peu probable à moins d'une introduction.
Le demi-deuil est un papillon univoltin (une seule génération par an) de 38 à 50 millimètres d'envergure volant du mois de mai jusqu'au mois de septembre (ces dates peuvent varier sensiblement en fonction du climat) dans les prairies, les friches, les jardins, en lisière de forêts ou sur les versants ensoleillés des coteaux, jusqu'à une altitude voisine de 2000 mètres.

Le demi-deuil passe ses nuits accroché sur les tiges d'herbes basses et j'ai pu observer certains matins, à la rosée, de véritables "dortoirs" dans lesquels j'ai compté plus de 50 sujets sur quelques mètres carrés, dont souvent plusieurs se tenaient sur la même tige (observation faite en Yvelines - France).

Décrire un tel papillon n'est pas aisé car la proportion des taches noires et blanche est variable. Les ailes sont ornées de motifs qui forment un damier, ou plutôt un échiquier puisque ce papillon est un "échiquier". Le dessous des ailes est plus clair que le dessus. Lorsque le demi-deuil redresse ses ailes, on peut apercevoir des ocelles au niveau des ailes postérieures, enserrées dans une bande submarginale sombre. La femelle est plus grande que le mâle et le dessous de ses ailes est teinté de jaune ocre.

Après l'accouplement la femelle pond généralement ses œufs au hasard, souvent en volant au dessus des herbes. L'œuf éclot une vingtaine de jours plus tard et suivant les conditions climatiques la larve se met immédiatement en hibernation ou hiberne après avoir effectué sa première, voire sa deuxième mue. La chenille sera de nouveau active au printemps. Suivant les auteurs la chenille est soit diurne, soit nocturne. Pour ma part je la pense diurne.

La chenille du demi-deuil se nourrit de diverses graminées comme le brachypode rameux (Brachypodium phoenicoides), le dactyle aggloméré (Dactylis glomerata), le chiendent officinal (Elytrigia repens), diverses fétuques (Festuca liniensis, Festuca ovina, Festuca rubra), la phléole des prés (Phleum pratense), la lamarckia dorée (Lamarckia aurea), l'avoine des près (Avenula pratensis) ou divers bromes (Bromus arvensis, Bromus lanceolatus, Bromus sterilis…). La chenille, lorsqu'elle a atteint son développement maximal, mesure entre 25 et 28 millimètres de long. Elle est généralement vert citron avec deux lignes longitudinales brunes et une autre ligne jaunâtre sur chaque côté. La nymphose s'effectue en une vingtaine de jours, à même le sol, dans un cocon lâche.
 
 
 
Demi-deuil - Melanargia galathea - Échiquier commun
Demi-deuil - Melanargia galathea - Échiquier commun

Demi-deuil - Melanargia galathea - Échiquier commun
Demi-deuil - Melanargia galathea - Échiquier commun

Demi-deuil - Melanargia galathea - Échiquier commun
Demi-deuil - Melanargia galathea - Échiquier commun
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci.
 
 

Photo de lépidoptère : Papillon reine - Danaus gilippus - The Queen (butterfly) - Papillon exotique - Serre à papillons





Papillons d'Amérique - Papillons exotiques - Papillons du Mexique
Lépidoptères de Guyane - Insectes d'Amérique centrale
Photo de Nymphalidé - Photo de Danaus - Papillon reine
 
 
(Sous réserve de bonne identification)
 
 
 
 
 
Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères
Famille : Nymphalidae
Tribu : Danaini
Genre : Danaus
Espèce : Danaus gilippus
 
Mots-clés : Danaus Nymphalidae 
 
 
 
 



Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

 

Chenille du Petit monarque - Danaus chrysippus - Monarque africain - African Monarch Caterpillar




Chenilles d'Afrique - Chenille noire jaune et blanche
Lépidoptères des Îles Canaries - Insectes d'Afrique du Nord
Photo de Nymphalidé - Danaus africain - Monarque d'Espagne
 
 
(Sous réserve de bonne identification)
 
 
 
 
 
Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères
Famille : Nymphalidae
Tribu : Danaini
Genre : Danaus
Espèce : Danaus chrysippus
 
Mots-clés : Danaus Monarque Nymphalidae 
 
 
 
 
 
Chenille du Petit monarque - Danaus chrysippus
Chenille du Petit monarque - Danaus chrysippus
 
Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci
 
 
 

Photos de Papillons : Petit monarque - Danaus chrysippus - Papilio chrysippus - Monarque africain - African Monarch







Papillons d'Afrique - Papillon migrateur - Papillon d'Asie
Lépidoptères des Îles Canaries - Insectes d'Afrique du Nord
Photo de Nymphalidé - Danaus africain - Monarque d'Espagne
 
 
(Sous réserve de bonne identification)
 
 
 
 
 
Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères
Famille : Nymphalidae
Tribu : Danaini
Genre : Danaus
Espèce : Danaus chrysippus
 
Mots-clés : Danaus Monarque Nymphalidae 
 
 

Le Petit monarque (Danaus chrysippus, Syn. Papilio chrysippus), appelé également Monarque africain ou Petit monarque d'Afrique, est un lépidoptère originaire d'Afrique, d'Asie, d'Australie et dans une moindre mesure du Sud de l'Europe (Espagne, Îles Canaries). En fonction de sa localisation le Petit monarque est résident ou migrateur. Ainsi ce papillon se risque parfois dans le Sud de la France.

Comme son cousin américain (Danaus plexippus), la chenille du Petit monarque apprécie les asclépiades (Asclepiadaceae), et notamment le Pommier de Sodome (Calotropis procera), le Calotropis gigantesque (Calotropis gigantea), l'Asclépiade de Curaçao (Asclepias curassavica), l'Asclépiade arborescente (Asclepias fruticosa), l'Asclépiade à feuilles rondes (Asclepias rotundifolia) et bien d'autres.
En anglais le Petit monarque est appelé : African Monarch, Plain Tiger, African Queen , Common Tiger, ou Lesser Wanderer.
 
 
Petit monarque - Danaus chrysippus
Petit monarque - Danaus chrysippus

Petit monarque - Danaus chrysippus
Petit monarque - Danaus chrysippus

Petit monarque - Danaus chrysippus
Petit monarque - Danaus chrysippus

Petit monarque - Danaus chrysippus
Petit monarque - Danaus chrysippus
 
 
Je possède d'autres photos de Monarque africain. Demandez-moi
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.
 

lundi 26 juin 2017

Photo de papillon exotique : Consul fabius - Tiger with Tails - Tiger leafwing





Papillons d'Amérique - Lépidoptères du Mexique - Consul de Mésoamérique
Photo de Nymphalidae - Photo de Consul - Photo de papillon de Guyane


(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Genre : Consul
Espèce : Consul fabius

Mots-clés : Nymphalidae Consul

Synonymes : Papilio fabius, Consul hippona, Anaea Fabius



Consul fabius
Consul Fabius

Consul fabius
Consul fabius

Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Chenille de l'Acronicte grise - Acronicta grisea - Chenille verte et brune - Gray dagger - Acronycte






Papillons d'Amérique - Acronycte du Canada - Noctuidés du Québec
Larve de papillon - Chenilles du Québec - Chenille du Canada
Photo de Noctuidé - Photo d'Acronicta - Photo de Noctuidae du Québec

 
(Sous réserve de bonne identification)




Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Noctuidae Noctuidés
Genre : Acronicta
Espèce : Acronicta grisea

Mots-clés : Noctuidae Acronicta Chenille





Acronicte grise - Acronycte grise - Acronicta grisea
Acronicte grise - Acronycte grise - Acronicta grisea

Acronicte grise - Acronycte grise - Acronicta grisea
Acronicte grise - Acronycte grise - Acronicta grisea

Je possède d'autres photos de la chenille de l'Acronycte grise - Me demander
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

Photo de papillon exotique : Mosaïque zébrée - Colobura dirce - Dirce Beauty - Zebra Mosaic







Papillons d'Amérique - Lépidoptères des Caraïbes - Colobura de Mésoamérique
Photo de Nymphalidae - Photo de Papillon - Photo de Colobura
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Tribu : Nymphalini
Genre : Colobura
Espèce : Colobura dirce

Mots-clés : Nymphalidae Colobura

Synonyme : Papilio dirce



Mosaïque zébrée - Colobura dirce
Mosaïque zébrée - Colobura dirce

Mosaïque zébrée - Colobura dirce
Mosaïque zébrée - Colobura dirce


Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

 

Papillon Citron - Gonepteryx rhamni - Common Brimstone




Photos de Papillon jaune verdâtre - Insectes de France - Faune d'Europe
Photo de Pieridae - Photo de Papillon - Photo de Gonepteryx
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Pieridae - Piéridés - Piérides
Genre : Gonepteryx
Espèce : Gonepteryx rhamni

Mots-clés : Pieridae Gonepteryx
 
 
 
 
Le Papillon Citron (Gonepteryx rhamni) est un papillon diurne originaire d'Europe, d'Afrique du Nord et d'Asie mineure, présent du niveau de la mer jusqu'à environ 2000 mètres d'altitude environ. Si vous voyez un papillon jaune citron dès les premiers beaux jours du printemps, voire parfois dès le mois de février, c'est probablement un Citron (Gonepteryx rhamni) et qui plus est un mâle car la femelle est plus tardive. Si le Citron est si actif dès les plus beaux jours, c'est tout simplement qu'il hiberne à l'état d'imago (adulte). Le Citron n'est pas le seul papillon à hiberner à l'état adulte, d'autres le font également comme la belle dame (qui hiberne dans le sud de l'Europe), le monarque (qui exécute une longue migration pour hiberner en Amérique du Sud), le paon du jour, le Robert le diable, la petite tortue, le vulcain, et bien d'autres.

Ce qui caractérise l'hibernation du Citron (diapause) c'est que contrairement aux autres papillons, il ne migre pas pour hiberner et ne se cache pas dans un abri (anfractuosité des murs, troncs d'arbres…) pour se protéger des rigueurs de l'hiver. Notre Citron hiberne généralement près du sol parmi les feuilles mortes, ou un peu plus haut dans la végétation, le plus souvent dans le lierre. Pour se protéger du froid, le Citron (mais ce n'est pas le seul animal à le faire) transforme une partie de ses réserves en une sorte "d'antigel" à base de glycérol. D'ailleurs cette faculté intéresse les chercheurs qui étudient ce phénomène pour essayer d'en tirer des applications industrielles.

Le citron possède une envergure de 50 à 60 millimètres. Les ailes du mâle sont jaune citron (d'où le nom) tandis que celles de la femelle sont plus claires et tirent plutôt sur le blanc verdâtre ce qui la fait ressembler quelque peu à une piéride. Chez les deux sexes on trouve une tache orangée au milieu de chaque aile. Pour le mâle comme pour la femelle le dessous des ailes est plus clair. Le plus souvent le Citron se tient les ailes repliées. Le corps est noir et les antennes sont claviformes.

Le vol nuptial s'effectue au début du printemps et l'accouplement a lieu généralement au sol et peut durer plusieurs heures. La femelle pond des œufs isolés de préférence sur des rameaux de nerprun purgatif (Rhamnus catharticus) ou sur la bourdaine (Rhamnus frangula ou Frangula alnus ) qui appartiennent tous deux à la famille des Rhamnacées dont on trouve la racine dans le nom latin du Citron (Gonepteryx rhamni).

L'éclosion se produit une dizaine de jours après la ponte et le développement de la larve (chenille) nécessite environ 30 jours. La chenille est verte avec de petits points noirs et deux lignes latérales un peu plus claires. Sa taille maximale est de 32 mm. La nymphose se produit au début de l'été sous forme d'une chrysalide ceinturée à une brindille de la plante nourricière. Deux semaines plus tard environ, l'adulte parfait, imago, s'extirpe de la chrysalide.

Ce papillon, relativement fréquent mais discret (compte tenu de sa couleur) fréquente les forêts, les jardins, les buissons où il se nourrit de nectar. Au plus chaud de l'été le Citron réduit son activité et prend quelques semaines de repos (une sorte hibernation en plein été). Le Citron recommencera à voler début septembre pour emmagasiner les forces nécessaires à sa survie hivernale. Il faut comprendre par là que seuls les papillons nés dans l'année passeront l'hiver, par contre leurs parents décèderont. Et si vous avez bien compté ce papillon possède une durée de vie adulte supérieure à une année, ce qui est exceptionnel pour un papillon sous nos contrées.

Dans le midi méditerranéen le citron vole en compagnie de son proche cousin, le Citron de Provence (Gonepteryx cleopatra). Le citron peut être confondu avec le Farineux (Gonepteryx farinosa), mais qui est plus rare et qui de toutes façons ne vole pas en France, ou pour des yeux moins avertis avec le Souci (Colias crocea).
 
 
 
Papillon Citron - Gonepteryx rhamni
Papillon Citron - Gonepteryx rhamni

Papillon Citron - Gonepteryx rhamni
Papillon Citron - Gonepteryx rhamni

Papillon Citron - Gonepteryx rhamni
Papillon Citron - Gonepteryx rhamni
 
 
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci -
 
 

Soufré - Colias hyale - Pale Clouded Yellow




Photos de Papillon jaune - Insectes de France - Faune d'Europe
Photo de Pieridae - Photo de Papillon - Photo de Colias
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Pieridae Piérides
Genre : Colias
Espèce : Colias hyale

Mots-clés : Pieridae Colias
 
 
 
Soufré - Colias hyale
Soufré - Colias hyale
 
Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci
 
 

Photo de Papillon : Coliade de la luzerne - Colias eurytheme - Orange sulphur - Alfalfa butterfly




Photos de Papillon jaune - Insectes du Québec - Faune du Canada
Photo de Pieridae - Photo de Papillon du Québec - Photo de Colias
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Pieridae Piérides
Genre : Colias
Espèce : Colias eurytheme

Mots-clés : Pieridae Colias

 
 
Coliade de la luzerne - Colias eurytheme
Coliade de la luzerne - Colias eurytheme

Coliade de la luzerne - Colias eurytheme
Coliade de la luzerne - Colias eurytheme


Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.

dimanche 25 juin 2017

Notodonte à tache rousse - Clostera apicalis - Ichthyura apicalis - Apical rominent


 
Photo de papillon - Papillons du Québec - Papillon nocturne
Photo de Notodontidae - Photo de Papillon - Photo de Clostera
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Notodontidae - Notodontidés
Genre : Clostera
Espèce : Clostera apicalis

Mots-clés : Notodontidae Clostera

SynonymeIchthyura apicalis
 
 

 
Le Notodonte à tache rousse (Clostera apicalis) est un papillon nocturne à chenille défoliatrice dont l'aire de répartition est Nord-Américaine (USA, Canada, y compris le Québec). Le Notodonte à tache rousse fréquente les forêts et les boisés humides, les tourbières, les parcs urbains et périurbains… Il est attiré par la lumière.

L'imago (adulte) du Notodonte à tache rousse possède une envergure comprise entre 26 et 31 millimètres. Au repos ce papillon, très velu, tient ses ailes serrées le long de son corps. Dans cette position l'extrémité relevée de l'abdomen dépasse nettement des ailes donnant l'impression que celles-ci sont munies d'une queue. L'aile antérieure, grisâtre, est marquée d'une tache rousse et de plusieurs lignes blanches.

Les œufs, sphériques, orangés, sont pondus sur les feuilles de la plante hôte : Saules (Salix), Peupliers (Populus), Bouleaux (Betula) et plus particulièrement le Peuplier faux-tremble (Populus tremuloides) et le Peuplier baumier (Populus balsamifera)…

Les jeunes chenilles, grégaires, se tiennent dans un nid de soie puis se dispersent à l'approche de leur dernier stade. Dans la partie méridionale de l'aire de répartition du Notodonte à tache rousse, deux générations se succèdent (papillon bivoltin) tandis que dans la partie septentrionale il n'y a qu'une seule génération (papillon univoltin).

En anglais le Notodonte à tache rousse est appelé Apical rominent, Toothed clostera ou Red-marked tentmaker.
 
 
 
Notodonte à tache rousse - Clostera apicalis
Notodonte à tache rousse - Clostera apicalis

Notodonte à tache rousse - Clostera apicalis
Notodonte à tache rousse - Clostera apicalis
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.
 

Photo de Papillon exotique : Cithaerias pireta - Pink-tipped Satyr - Pink Glasswing - Blushing phantom




Papillon à aile rose - Lépidoptères d'Amérique centrale - Insectes du Panama
Photo de Nymphalidae - Photo de Papillon - Photo de Cithaerias
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Tribu : Haeterini
Genre : Cithaerias
Espèce : Cithaerias pireta

Mots-clés : Nymphalidae Cithaerias

SynonymesPapilio pireta, Papilio menander, Callitaera merolina, Cithaerias juruaensis, Cithaerias merolina
 
 



Cithaerias pireta est un papillon diurne (crépusculaire) originaire d'Amérique tropicale. L'aire de distribution de Cithaerias pireta s'étend du Mexique jusqu'au nord de l'Amérique du sud (Bassin amazonien), en passant par l'Amérique centrale. Cithaerias pireta vole principalement dans les forêts épaisses, du niveau de la mer jusqu'à plus de 1800 mètres d'altitude par endroits.

Par le passé plusieurs sous-espèces de Cithaerias pireta ont été décrites, et notamment :
   - Cithaerias pireta aura : Brésil (Syn. Cithaerias juruaënsis)
   - Cithaerias pireta aurora : Pérou
   - Cithaerias pireta aurorina : Brésil, Colombie (Syn. Callitaera merolina)
   - Cithaerias pireta magdalenensis : Colombie
   - Cithaerias pireta pireta, la sous-espèce nominale
   - Cithaerias pireta tambopata : Pérou
 
 
Cithaerias pireta
Cithaerias pireta
 
 
Remarque importante : Cette photo est gratuite et libre de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, cette photo dans un format supérieur.
 
 

Photo de Papillon : Mélitée des centaurées - Grand damier - Melitaea phoebe - Cinclidia phoebe - Knapweed fritillary




Papillons de France - Lépidoptères d'Europe - Insectes de France
Photo de Nymphalidae - Photo de Mélitée - Photo de Cinclidia
 
(Sous réserve de bonne identification)

Attention, détermination très incertaine - A confirmer par un spécialiste des papillons de France




Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Nymphalidae - Nymphalidés
Tribu : Melitaeini
Genre : Melitaea
Espèce : Melitaea phoebe

Mots-clés : Nymphalidae Cinclidia Mélitée Melitaea

SynonymesCinclidia phoebe, Papilio phoebe, Melitaea occitanica





Le Mélitée des centaurées (Melitaea phoebe), appelé également "Grand damier", ou plus anciennement "Mélitée Phoebé" (Histoire naturelle des lépidoptères d'Europe, 1834), est un papillon diurne appartenant au sous ordre des Ditrysia, à la super famille des Papilionidés (Papilionoidea) à la famille des Nymphalidés (Nymphalidae), à la sous famille des Nymphalinés (Nymphalinae) ou Mélitéinés (Melitaeinae), à la tribu des Melitaeini et au genre Cinclidia ou Melitaea.

Le mélitée des centaurées est une espèce qui a fait couler beaucoup d'encre et ce n'est pas encore terminé. Je vous fais grâce de la liste des noms latins dont ce papillon a été affublé au fur et à mesure de ses promenades de genre en genre. Gageons que cette espèce va encore faire parler d'elle.

Le mélitée des centaurées possède une très grande aire de répartition qui comprend une grande partie de l'Europe et qui s'étend jusqu'en Chine. On le retrouve également en Afrique du nord. Le mélitée des centaurées, compte tenu de l'étendue de son aire de répartition et d'une grande variabilité renferme un grand nombre de sous espèces et de formes.

Certaines de ces sous espèces sont parfois considérées comme des espèces à part entière comme par exemple Melitaea phoebe ogygia, rebaptisée Melitaea ogygia et dont seule la chenille permet de différencier Melitaea phoebe de Melitaea ogygia.

Le mélitée des centaurées est un papillon commun, diurne, bivoltin (du moins au sud de son aire de répartition) et qui parfois même produit une troisième génération.

Le mélitée des centaurées fréquente les forêts, les prairies et les pelouses sèches, du niveau de la mer jusqu'à 2500 mètres d'altitude environ. La période de vol du mélitée des centaurées s'étend d'avril à septembre.

Le mâle est plus petit que la femelle, mais la taille de ce papillon varie également suivant l'aire de répartition. Ainsi on peut observer des spécimens adultes de 20 à 50 millimètres.

La chenille est généralement noire et jaune/orange avec des touffes de poils (pinceaux) noirs. La chenille se nourrit le plus souvent sur les centaurées (d'où son nom) comme la centaurée rude (Centaurea aspera), la centaurée jacée (Centaurea jacea), le bleuet des montagnes (Centaurea montana), la centaurée noire (Centaurea nigra), la centaurée scabieuse (Centaurea scabiosa), ou sur divers plantains comme le plantain lancéolé (Plantago lanceolata), le plantain officinal (Plantago major), mais aussi sur la véronique officinale (Veronica officinalis) ou plus rarement sur le cirse des champs (Cirsium arvense) et probablement bien d'autres plantes.

Les jeunes chenilles de la dernière génération hivernent au pied de la plante hôte, ou du moins non loin.

Le mélitée des centaurées est une espèce protégée dans plusieurs pays, et notamment en France (en Ile de France). Son statut UICN est "préoccupation mineure".
 
 
 
Mélitée des centaurées - Grand damier - Melitaea phoebe - Cinclidia phoebe
Mélitée des centaurées - Grand damier - Melitaea phoebe - Cinclidia phoebe

Mélitée des centaurées - Grand damier - Melitaea phoebe - Cinclidia phoebe
Mélitée des centaurées - Grand damier - Melitaea phoebe - Cinclidia phoebe

Mélitée des centaurées - Grand damier - Melitaea phoebe - Cinclidia phoebe
Mélitée des centaurées - Grand damier - Melitaea phoebe - Cinclidia phoebe
 
 
Je possède d'autres photos de Mélitée des centaurées - Me demander
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci
 
 
 
 

Photo de Papillon : Chrysoclista linneella - Linnaeus's Spangle-wing - Microlépidoptères - Linden bark borer - Pyrale de l'écorce du tilleul




Papillons de France - Agonoxenidae d'Europe - Chrysoclista de France
Insectes introduits au Québec - Papillons introduits au Québec
 
(Sous réserve de bonne identification)





Ordre : Lepidoptera - Lépidoptères - Papillons
Famille : Agonoxenidae
Genre : Chrysoclista
Espèce : Chrysoclista linneella

Mots-clés : Agonoxenidae Chrysoclista Pyrale

Synonymes :  Phalaena linneella



La Pyrale de l'écorce du tilleul (Chrysoclista linneella) est un petit papillon diurne, univoltain, originaire d'Europe et introduit en Amérique (USA, Canada, y compris le Québec). La larve (chenille) de Chrysoclista linneella se nourrit sous l'écorce des tilleuls. L'adulte (imago) possède des ailes antérieures orange vif ou jaune avec trois taches argentées et une marge plumeuse.
 
 
 
Pyrale de l'écorce du tilleul (Chrysoclista linneella)
Pyrale de l'écorce du tilleul (Chrysoclista linneella)

Pyrale de l'écorce du tilleul (Chrysoclista linneella)
On distingue à peine le papillon sur le tronc du Tilleul

Pyrale de l'écorce du tilleul (Chrysoclista linneella)
Dégâts sur l'écorce du Tilleul

Pyrale de l'écorce du tilleul (Chrysoclista linneella)
Pyrale de l'écorce du tilleul (Chrysoclista linneella)
 
 
Je possède d'autres photos de la Pyrale de l'écorce du tilleul - Me demander
 
Remarque importante : Ces photos sont gratuites et libres de droits. Pour tout usage, même professionnel, vous devez mentionner le nom de l'auteur, Kriss de Niort, et faire un lien vers le blog. Merci - Sur simple demande, je peux fournir, dans les mêmes conditions que ci-dessus, certaines de ces photos dans un format supérieur.